Présentation

Le Centre de Télé-Accueil de Liège : un espace de parole et d’écoute

L’ASBL Télé-Accueil est un service d’aide anonyme par téléphone accessible gratuitement 24h sur 24 à toute personne qui vit une situation de crise ou une difficulté sur le plan moral, social ou psychologique. L’association compte sur l’engagement d’une équipe d’écoutants volontaires qui se relayent jour et nuit pour assurer la permanence téléphonique.

Historique

« Avant de vous suicider, téléphonez-moi ! » C’est ce qu’on pouvait lire dans les journaux londoniens en 1953. Ecrite par un pasteur, cette phrase représente une préoccupation majeure de l’Europe d’après-guerre : l’augmentation significative du taux de suicides. En réponse à cette problématique, une première ligne de prévention du suicide par téléphone, nommée « Les Samaritains », est créée à Londres par le pasteur Chad Varah. Suite à cette première expérience, d’autres pays vont progressivement développer des services similaires.

Le premier centre de Télé-Accueil en Belgique voit le jour à Bruxelles en 1959. Le Centre de Télé-Accueil de Liège a, quant à lui, été fondé en décembre 1969. C’est suite à une rencontre avec le Centre de Bruxelles que la fondatrice, Françoise Masset, entourée d’une poignée de bénévoles, a fait le pari de mettre en place ce projet d’écoute solidaire dans la Province de Liège.

L’Arrêté Royal relatif à l’agréation et à la subvention par l’Etat des centres de Télé-Accueil fut signé le 20 juillet 1973, permettant ainsi l’encadrement des bénévoles par des professionnels.

Aujourd’hui, les Centres de Télé-Accueil francophones wallons sont encadrés et subventionnés par l’AVIQ, Wallonie.

Notre philosophie

Télé-Accueil par sa présence est une réponse à une société en crise car il tente de redonner du sens. En effet, face au déracinement, à la solitude, à la souffrance, nous répondons par l’écoute en remettant la relation au centre, en aidant l’être humain à retrouver ses capacités à renouer d’autres liens, à redevenir un acteur social. Ce mouvement consiste, donc, à aller rejoindre l’autre là où il est, à le considérer comme un acteur autonome capable de ses propres choix.

C’est dans un esprit solidaire que notre service fonctionne avec des bénévoles ou plutôt des volontaires, c’est-à-dire des personnes animées par la même conviction et pour qui, l’écoute est au centre de la qualité des relations humaines.

Notre équipe de professionnels souhaite également promouvoir l’écoute à travers différentes activités de formation et de sensibilisation.